Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : [Rapport] Extraction de Topaaze

[Rapport] Extraction de Topaaze il y a 2 ans 6 mois #697

  • Aslaak
  • Portrait de Aslaak
Rapport du Filid Beo-Drell, nommé Scalde par l'Anrad Velren.

But : Sauvetage du Filid Topaaze capturé par la dénommé Lustii, sa sœur.

Titre : Sang et Larme.

Personne présentes : Scalde Beo-Drell
Filid Edored (Le Bouclier)
Filid Ariel (Médecin)
Invité Aletheïa
Invité Oswald.
Invité Asat (Pilote )

Contenu : l'Anrad avait probablement eut un bon instinct en cherchant à éloigner cette femme nommée ''Lustii'', car ce qui nous attendait au sein de cette caverne, pouvait probablement s’accommoder à ce que l'on nomme ''la folie dérisoire''. Edored, Ariel et moi même sommes descendus les premiers par une crevasse alors qu'Aletheïa ainsi qu'Oswald passait par une autre entrée, une tactique simple mais qui à toujours sue faire ces preuve. La musique qui tournait à travers la grotte, alimentée visiblement par des haut-parleurs dissimulé, me fit penser à ces artistes galactique qui vont de planète en planète pour divertir les populaces, l'ambiance atteignait des sommets de malsainité lorsque des créatures mortes-vivantes nous attaquèrent, c'était la signature d'une collaboration avec Aslaak.

À ce moment, je pris la décision de prendre à mes coté Edored, ensemble, nous pourrions traversés ces trois créatures damnées tout en gardant Ariel en arrière, celle-ci faisant partit du corps médical, je ne pouvais prendre le risque de la voir être blesser alors que le sauvetage et la sauvegarde de Topaaze reposait principalement sur elle.

Ces trois créatures représentaient les seules forces présente dans la salle, du-moins, elles furent les seules en présence avant qu'un gâteau dont j'avais chargé la garde à Ariel et dont les remuement me paraissaient bien trop louches. J'aurais pensé à une bombe au gaz, ou un dispositif caché, mais il s'est avéré bien plus dangereux que cela. Un esprit haineux en surgit et fondit sur Ariel, celle-ci résista avec brio. Je libéra Edored de son engagement envers les créatures et lui ordonna de protégé Ariel,je fit face seul aux soldats réanimés.

Mon combat fût de courte durées, car Aletheïa, Oswald ainsi qu'un Tuk'ata firent leur entrées dans la salle. Visiblement, ceux-ci eurent également combat à mené mais s'en défirent et ramenèrent avec eux, un allié aussi sombre qu'inattendue : Un tuk'ata.

La bête s'élança à mes coté et je mêlais mon sabre à ces griffes pour combattre, hélas, cela ne suffisait pas, le combat ce faisait durer et la vision de Topaaze torturé et exhiber me révolta au plus haut point, je pris une décision aussi folle qu'extrême, utiliser un Hover bourré d'explosif pour en finir contre les zombies, le bémol étant que j'étaient à leur coté, ainsi que le tuk'ata, mais j’aie juré de défendre à jamais les membres de l'enclave et j'ordonna ce dernier d'exécuter mon ordre : faire exploser le groupe comprenant les trois zombie, moi ainsi que le tuk'ata.

L'explosion réduit les zombie en cendre, malheureusement, la décharge me blessa également et le tuk'at disparut, je ne perdit pas d'instant à me lamenter sur ma douleur pour dire à Ariel d'aller de ce pas s'occuper de Topaaze, de lui donner les premier soin pour l'extraction de ce dernier.

Alors que je croyait le combat finit, l'esprit noir lui, ne m'oublia pas car il prit l'apparence d'un sith au sang pur pour s'élancer sur moi, avant de s'élancer sur Aletheïa, il semblait avoir une dent envers Aletheïa et Ariel et, malgré les effort d'Ozwald et de moi même pour nous occuper de la ''chose'', rien ne semblait défaire son regards de ces deux proie.

C'est sous ces coups de lame violent que nous transportions Topaaze hors de la grotte, le combat ce poursuivit dans le vaisseau d'Asat, je ne put hélas les accompagner, ma jambe m'élançant trop pour pouvoir ajuster mon saut, je restais donc aux coté de Topaaze pour le protéger d'une autre menace qui aurait put ce présenter mais qui savoura inexistante, ce fût au tour d'Edored, Aletheïa et Oswaldd'aller aider le pilote, d’après leur rapport, l'esprit partit en fracassant le pare-brise avant.

Nous montèrent tous dans le vaisseau et partîmes, la suite, vous la connaissez.

Conclusion : La mission fût un succès, aucun mort, des blessé et l'otage fût secouru.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

[Rapport] Extraction de Topaaze il y a 2 ans 6 mois #700

  • Aletheia
  • Portrait de Aletheia
Holo-rapport de Aletheia Zan pour la mission d'extraction de Topaaze, groupe entrée principale.



Avec un grésillement, l'holo s'allume sur une femme qui s'assoit. Le genre superbe, comme on n'en voit que dans les magazines. Les cheveux blond lumineux noués en tresses relevées sur sa tête, les yeux vairons particulièrement dissemblables, un port altier. Elle est tirée à quatre épingles, vêtue d'une vareuse bleue ajustée et fermée par des attaches dorées, d'inspiration militaire, que recouvre une cape qui ne lui couvre qu'une épaule et est maintenue par un cordon d'or attaché par une broche en métal représentant un soleil stylisé. Son air est sérieux, martial. Derrière elle, le décor d'une cabine de vaisseau. Elle s'éclaircit la gorge et commence à parler.

Aletheia Zan, Capitaine du Stormchaser, au sujet de la mission d'extraction du Filid Topaaze.

La pilote s'installe mieux, croisant les jambes et se reposant sur un accoudoir, toujours très digne.

Le Filid Topaaze a été enlevé il y a de cela environ deux semaines suite à la rencontre avec sa sœur Lustii. Après enquête préliminaire de Ozwald Azrah sur les détails de l'incident et interrogatoire du dénommé Amaranthe, collègue de la dite Lustii, nous avons pu déterminer un certain nombre d'éléments importants liés à celle ci.

Aletheia affiche à ses côtés une projection holo d'un journal de quartier de Nar Shaddaa, le « Red Thread »

Tout d'abord, Lustii semble agir comme tueuse en série depuis maintenant deux ans. Elle attire des hommes dans le quartier rouge de Nar Shaddaa et les fait disparaître. Plusieurs corps ont été retrouvés jusqu'à présent.

Un zoom se fait sur la photo d'un article, montrant un cadavre hâtivement recouvert, laissant dépasser une main sur laquelle manque de larges morceaux de peau.


Elle les dépèce en partie, et semble faire durer la chose. Son modus operandi lui a valu le surnom affectueux de « Bouchère » dans le quartier et elle fait encore trembler la zone. Tous les corps n'ayant pas été trouvé, il n'est pas impossible que certains soient encore conservés quelque part, où même que certaines de ses victimes soient encore vivantes bien qu'abîmées. J'ai commencé à solliciter mes propres contacts pour obtenir plus d'informations, mais si ce que je pense est vrai et que sa zone de chasse reste limitée à là bas, on peut supposer que sa tanière s'y trouve aussi : transporter autant de personnes inconscientes serait trop difficile dans le cas contraire.

La photo disparaît et Aletheia se redresse légèrement.

Deuxième point d'importance : Lustii semble s'être rapprochée de la famille Valdis. Elle est totalement fascinée par le Spectre d'Elhrad et la mission d'extraction a démontré qu'elle était prête à tout pour lui. Elle s'est aussi acoquinée avec le dénommé Aslaak qui lui a fourni pour sa fête d'anniversaire – la séance de torture dont nous avons extrait Topaaze – un certain nombre de zombies.

Troisième point, les compétences de Lustii sont particulièrement impressionnantes. Elle a démontré une large connaissance en alchimie et en chimie pour tout ce qui est de l'ordre de la préparation de gazs et poisons. Ses compétences au sabre semblent tout à fait honnêtes, et elle a une capacité tout à fait étonnante, le Dwomutsiga.

La femme paraît un peu plus détachée en disant ça, comme si elle se distanciait de ce qu'elle disait, et affiche un extrait écrit sur papier de la main de Topaaze.
Dwomutsiga : Dit le Démon unificateur. Je n'ai jamais été confronté personnellement à cette manifestation du coté obscur. Maître Hilcad en connaît plus que moi sur le sujet. Je sais simplement que ce « démon » si on peut appeler ça ainsi est le fait de générer par la Force, et une incantation, un démon de fumée qui prend l'apparence de ce que sa victime craint le plus. Ces démons seraient insensibles aux attaques physiques et seule la Force peut les repousser.

Ce Dwomutsiga a démontré, hors de ces informations, une force de pression peu commune en brisant une baie de poste de pilotage en transpacier, une capacité à utiliser la Force, et une certaine indépendance de sa maîtresse. Il est aussi capable de communiquer par la parole. Il semble par contre avoir besoin de ne pas s'éloigner au delà d'une distance maximum d'elle : notre départ en vaisseau l'a fait fuir.

Lustii l'a doté d'un nom : Kibby. Je pense que le lien qui les unit est plus ancien qu'un simple sortilège. Je me permets d'émettre l'hypothèse qu'elle le considère comme son ami et ne l'a jamais dissipé, ce qui expliquerait autant d'inconnues par rapport aux Dwomutsigas décrits dans le texte du Filid Topaaze.

Aletheia soupire et se rajuste, jouant avec un médaillon qu'elle fait glisser entre ses doigts.

La force de la volonté de cet être est puissante. J'ai été entraînée à résister à des dominations mentales mais je n'avais pas été confrontée à une force pareille depuis très longtemps. Il a su prendre la peur la plus dangereuse en moi pour l'exploiter et embrouiller mon esprit. Cette créature est bien plus dangereuse que tout le reste.

Ses doigts se resserrent sur l'objet et elle fixe de nouveau, parfaitement calme, l'objectif.


Concernant le rapport de mission lui même : notre groupe a été déposé devant l'entrée principale. Notre mission de reconnaissance n'ayant montré aucune batterie AA et étant attendus de pied ferme, nous n'avions pas spécialement pris de gants pour venir en douceur.

Le tunnel nous a mené à une première salle occupée par un pupitre au nom de Lustii : sûrement une activité qu'elle nous avait préparé. Sur place était aussi présente une cage dans un métal capable de retenir un rancor dont l'ouverture était activable à distance et qui retenait trois zombies enfermés. J'ai détruit le système d'ouverture pour m'assurer de ne pas recevoir les hostiles par derrière quand nous progresserions. Une deuxième salle plus loin, décorée et peinte, contenait une autre cage dont je me suis assurée du verrouillage définitif et une scène avec rideau rouge.

Un point notable de cette salle était la présence de nombreuses charges explosives dissimulées dans les aspérités des murs. Chaque charge avait été désamorcée pour ne laisser que sa coque de métal sur laquelle avait été écrit : « On ne tue pas les invités, on joue avec d'abord ! >< » : je pense pouvoir avancer la théorie qu'une divergence d'objectifs a opposé nos ennemis et il serait bon de l'ajouter au profil de Lustii.

Sur le couloir menant à la salle retenant Topaaze, nous nous sommes heurtés à deux Tuk'atas de bonne taille. Le premier m'a attaquée : je l'ai éliminé en lui collant une grenade adhésive sur le flanc, côté cœur. Le second semble s'être pris d'affection pour Ozwald et s'est finalement jeté dans la mêlée, de notre côté.

La suite appartient au rapport du Scalde de la mission. Aletheia Zan, terminé.

La jeune femme se penche, appuie sur un bouton, et la communication se coupe.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.