Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : [Dossier] Police de Nar Shaddaa - La Bouchère

[Dossier] Police de Nar Shaddaa - La Bouchère il y a 2 ans 5 mois #760

  • Topaaze
  • Portrait de Topaaze
POLICE DE NAR SHADDAA

DOSSIER CONFIDENTIEL

« LA BOUCHÈRE »

ACCÈS RESTREINT : NIVEAU ROUGE



Notes préliminaires et profil psychologique, Commissaire Amartob Brewen


Le meurtrière en série surnommée « La Bouchère » a commencé à sévir sur Nar Shaddaa il y a plus de deux ans selon nos estimations et la chronologie des meurtres établie à ce jour, mais certainement incomplète.
Ce dossier a vocation a rassembler les éléments obtenus par les différents services de la Police de Nar Shaddaa au fil des enquêtes et des 68 lieux de crimes explorés au peigne fin.


Sur les 101 corps retrouvés, nous avons pu établir un profil de la victime type de la Bouchère.
- Homme
- Agé d'environ cinquante ans et plus
- Humain

Selon nos constatations, il semblerait que les victimes soient généralement des habitués de lieux de vie de type salle de concert, cantina etc plutôt mal famées du Quartier Rouge. Nos réquisitions des données de caméras vidéos des lieux soupçonnés d'avoir été un lieu de rencontre ou de repérage n'ont rien données. Soit elles ne remontaient pas assez loin, soit il n'y avait pas de caméras, soit elles dysfonctionnaient, soit elles ont été trafiquées, ce qui permet dans ce dernier cas d'estimer la date de certains meurtres.

Cette description correspond à 70 % des 101 corps retrouvés et attribués à la Bouchère. Le reste est constitué de femmes et d'hommes adultes de toute race et de tout âge mais dont le mode opératoire ayant mené à leur décès permet d'attribuer ce dernier à la Bouchère. Ce qui suggère une tendance à l'impulsivité, et une tendance certaine pour les hommes âgés et humains mais qui n'est qu'une tendance. Chacun peut être victime de la Bouchère, à l'exception notable des enfants.

Au fil des maigres témoignages dont vous retrouverez des extraits ci-joint. Nous pouvons établir que la Bouchère est une femme. L'examen des corps suggère une tendance morbide pour les lacérations et les mutilations en tout genre, ainsi qu'un usage répété de toxines et autres poisons.
De même, dans 84% des cas, nous avons établi que la victime a eu un rapport sexuel avec une femme Zabrak, la même à chaque fois, ce qui nous permet de conclure que la Bouchère est bien une Zabrak et qu'elle a tendance à coucher avec ses victimes.

L'examen des scènes de crimes suggère un goût étrange pour ce qui s'approche à la fête et à l'enfance. Ballons, comptines, bonbons sont souvent présents sur les lieux. Cela suggère un traumatisme sérieux durant l'enfance, et qui pourrait expliquer l’absence d'enfants parmi ses victimes. Vu la tendance à avoir des rapports sexuels avec ses victimes, généralement des hommes vieux, cela suggère que ledit traumatisme concerne une sombre affaire de viol et de pédophilie. La Bouchère serait dans une logique psychotique de vengeance.

Vous trouverez dans la suite du dossier, la liste des victimes établies de la Bouchère, ainsi que des personnes disparues susceptibles d'être aussi des victimes.

* Une longue liste de victimes et de disparus est alors accessible, par la suite une série de photos, de vidéos, de notes d'enquêteurs sont visibles

Parmi ces photos on remarque vite qu'il y a en général 2 à 5 corps par lieux de crimes, tous dans un état semblable *

Note de l'Agent Windka : Difficile d'établir une chronologie des meutres. Dater, même approximativement, la date de chaque décès est impossible. Une toxine présente dans le corps de chaque victimes semblent les préserver de toute décomposition sur le long terme. On croirait qu'ils sont morts il y a deux minutes, c'est effrayant. Le premier corps ayant été découvert il y a un peu plus de deux ans, estimer que la Bouchère a commencé sa série macabre à cette date est une supposition plus qu'hasardeuse, elle sait brouiller les pistes.

Concernant le fait de trouver plusieurs corps sur la même scène. Deux hypothèses : Soit elle massacre en groupe, soit elle les réunit petit à petit. Je pencherai pour la première hypothèse vu la fréquence des meurtres dans la période de temps estimée.

Plan d'action souhaitable, Commissaire Amartob Brewen :

Nous arrivons à chaque fois après coup. Mais avec le temps, nous avons pu déceler une certaine logique chronologique et géographique dans les lieux des meurtres. Nous sommes en train d'essayer d'anticiper ses mouvements, nous ne devons plus être dans l'attente. Une équipe dédiée à la Bouchère est en permanence prête pour intervenir à tout moment.

Il y a plusieurs lieux possibles pour sa prochaine victime. Selon le pattern, il y en aurait environ une quinzaine. C'est beaucoup et nous avons peu de moyens. Une réunion est prévu avec le Directeur du Département des Affaires Criminelles pour obtenir plus de support logistique et humain.

Arrêter la Bouchère est impératif. Nous avons une chance d'y arriver, si on se loupe, elle s'en apercevra et changera de pattern. Nous devrons repartir à zéro. L'échec n'est pas une option.

* On peut trouver une carte de l'immense Quartier Rouge de Nar Shaddaa, avec plusieurs points indiquant quinze lieux potentiels *

Note du Commissaire Amartob Brewen : La Bouchère semble avoir baissé de régime. Après une incactivité complète de deux semaines, d'autre corps sont apparus mais depuis la fréquence des meurtres est beaucoup moins importante et assez irrégulière.
Impossible de déterminer la raison de ce changement.
Dernière édition: il y a 2 ans 5 mois par Topaaze.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.