Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : [Comics] Amazing Adventures of Ando Kai

[Comics] Amazing Adventures of Ando Kai il y a 2 ans 4 mois #911

  • Aletheia
  • Portrait de Aletheia
Le nouveau numéro est sorti ! Après presque une année sans aucune nouvelle, le comics sort un nouveau numéro, enfin disponible dans l'espace républicain sans import hors de prix.

Première page, dédicace (première fois qu'elle fait une dédicace en début d'histoire)
A ma Flamme, qui brille toujours pour moi, même au plus noir de la nuit.
Au Pugnace et à sa légendaire patience.
A tous ceux qui sont perdus mais ont encore envie de croire.

Deux pages blanches recto verso, une page à droite avec une devise centrée en noir sur blanc, caractères gras, encadrée.

« Ce que vous appelez Impossible, je l'appelle Espoir et Evolution. »

La bd commence par une narration à la première personne, très choquante parce que toute la série s'est faite à la troisième personne comme les comics âge d'or. Lya Korn respire fort, blottie contre un mur, un blaster contre sa poitrine, les genoux ramenés contre elle, dans un coin de conduit de ventilation, avec des bruits de bottes et des gens qui courent en hurlant de la trouver. Elle est blessée, saigne abondamment, et a l'air de devoir se concentrer pour rester éveillée. (scène surprenante : comme tous les sidekicks des super héros des comics de l'âge d'or, elle est souvent blessée ou attaquée, mais n'a jamais VRAIMENT peur. Pas comme ça. Elle ne se cache pas, elle bravache et elle crâne. Et le seul moment ou elle tombe inconsciente est quand Ando Kai se ramène tout juste à temps pour la récupérer dans ses bras et la ramener à une medbay. En plus, le récit est raconté par elle, alors qu'elle n'est « que » sidekick.)

Elle cherche Ando Kai, qui semble selon ce qu'elle raconte à demi mots (le lecteur doit être perdu sur les premières cases, aussi confus qu'elle) capturé. Quand elle le trouve enfin, elle l'entend hurler, torturé. Elle n'a AUCUN moyen de le libérer. Elle n'est pas Ando Kai, qui même blessé ou agonisant saurait encore sauver la situation. Elle est obligée de fuir en le laissant en arrière, des larmes de rage dans les yeux à cause de son impuissance. Elle est frustrée. Frustrée de ne pas être Ando Kai. De ne pas être un héros inaltérable et invincible. Et elle part la queue entre les jambes en volant un vaisseau, en pissant le sang avec les hurlements de Ando en arrière plan qui la suivent encore longtemps après être partie.

Changement de style d'écriture : on repasse à la troisième personne. Elle va se retrouver recueillie par un type qui passe en vaisseau et voit celui de Lya dériver parce qu'elle est tombée inconsciente sur le tableau de bord. C'est un jeune épéiste qui a perdu la confiance de ses pairs parce qu'il a perdu son maître et un combat pourtant impossible à gagner, et a fini par être persuadé qu'il ne méritait pas vraiment ses hauts faits précédents. Il est accompagné par une jeune togruta d'une grande beauté, padawan soigneuse à peine formée qui a été séparée de son mentor. Elle va panser Lya qui à son réveil en profitera pour raconter ce qu'il s'est passé.

Ando Kai est pour ainsi dire le Superman de cet univers BD : les personnages sont effarés, désespérés. Si quelqu'un a réussi à l'avoir, il va déferler sur leur univers et tout briser. Personne ne pourra l'arrêter. Mais la peur passée, ils décident de trouver un moyen de le libérer. Parce que s'ils ne le font pas, qui le fera ?

A partir de là, ça va être un arc long et vraiment plus développé que tout ce qui a été écrit jusque là. Les personnages sont tous d'une grande profondeur et le récit alterne entre le récit à la troisième personne et des récits très courts à la première personne entre tous les personnages, et des flashbacks sur leur vie. Celle d'Ando est toujours avec une vision à la première personne : personne ne peut savoir de quelle race il est. Il est montré comme ayant grandi dans la rue, dans une souffrance perpétuelle à cause de la faim et des tortures qu'il subira tout au long de sa vie. On doit le montrer au fur et à mesure de ce mini récit devenir de plus en plus violent, puis choisir une autre solution. Trouver une autre voie. Choisir un but, un idéal, des règles. Et devenir ce héros de bd. Tout le côté scintillant et invincible est complètement ASSUME. Le ton réaliste de la bd ne va pas en opposition avec tout ce qui a été fait avant. Le but est de montrer dans la bd que TOUT LE MONDE peut devenir un héros. Qu'il faut avancer, encore et encore, même quand l'espoir n'est plus là, même quand on pense que tout est perdu. C'est aussi un appel a la tolérance, à l'amour et à la recherche d'autres solutions que la violence.

[pour les Casti et personnages connaissant l'entourage de Aletheia] Tous les personnages évoluent et se développent. Ils sont inspirés de personnes réelles. Certains sont évidents, d'autres moins. L'épéiste est CLAIREMENT inspiré de Vance et d'ailleurs va devenir borgne comme lui pendant le récit. La jeune padawan est inspirée de Ysstria, et même si elle paraît effacée au premier abord, va se montrer d'un courage exemplaire alors que ses armes ne la prédisposent pas au combat.

Le pitch de fond est assez simple, ce sont les personnages qui sont complexes, profondément humains quelque soit leur faction.

Les personnages :


Le grand méchant, Mekhân, un chiss grand et noble, est touché par une malédiction terrible qui a transformé son cœur en horloge. Il est obligé de la remonter tous les jours, et s'est perdu dans ses méandres mécaniques. C'est un personnage avec une grandeur tragique, triste, sévère, mais aussi devenu complètement fou à cause de sa douleur, qui transforme petit à petit l'environnement et les gens autour de lui en labyrinthe mécanique et en créatures totalement déshumanisées, même ceux qui lui sont fidèles dès le départ. Plus on apprend à le connaître, plus l'horreur de son sort va frapper les lecteurs. Tout est touché autour de lui, sans qu'il le veuille. Un passage marquant sera la transformation d'un de ses enfants sous ses yeux, absorbé par sa malédiction, transformé en soldat mécanique alors qu'il essaie de ramener son père à la raison. Mekhân va le garder longtemps à ses côtés, parlant avec lui comme s'il en était encore capable, et l'accent sera mis dans ces cases sur le dialogue enflammé du père et le silence mutique du visage d'automate aux yeux fixes du fils. Il cherche dans la conquête un moyen de combler le vide qui envahit son cœur sans qu'il ne puisse rien y faire. Parfois, dans des accès de lucidité, il se jette à corps perdu dans la recherche d'une solution à la malédiction.

Pour l'équipe des gentils, qui se créera à mesure par des gens qui ont envie de faire changer les choses :

- Lya Korn : Désillusionnée, abattue même au départ, c'est la bande qu'elle a réuni qui va lui permettre de sortir la tête de l'eau. Petit à petit, elle réalise la responsabilité qu'elle a face à eux. De leur avoir donné ce but de sauver le sauveur. D'avoir enflammé leur espoir d'être plus que passifs face à la destinée de leur monde et donc de les avoir mis en danger. C'est littéralement une reconstruction de cette femme qui passe d'un sidekick à un personnage à part entière pour guider ses nouveaux amis et leur permettre de se développer tous ensemble. Petit à petit, on passe d'une jeune fille bravache à une femme qui utilise son charisme et le langage comme une arme pour comprendre les gens et avancer en eaux troubles. Elle a un oiseau tatoué sur tout le dos, les ailes déployées sur les omoplates et les épaules. L'image est utilisée souvent, pour montrer le côté pilote indomptable que le personnage est : dans les airs, rien ne l'arrête.


- Karza : Un homme, ancien seigneur de guerre, qui a perdu toutes illusions et est sous le coup d'une prophétie qui affirme qu'il détruira tous les siens par le fil de l'épée. Depuis, il refuse de se battre et s'enfonce dans l'enfer. Avec les autres il comprendra que rien n'est jamais décidé. Qu'il peut être ce qu'il VEUT, pas ce que le monde affirme qu'il sera. Comme Ando Kai, il mettra ses lames au service d'un idéal : protéger. Il reprendra progressivement espoir, souriant de nouveau et plaisantant même, devenant le « père » provisoire de toute cette bande de jeunes. Il va aussi devenir le formateur du personnage suivant.

- Solwen : Une jeune femme complètement idéaliste. Elle va être le moteur du groupe dès qu'ils sont à bout, et croit A FOND A FOND en Ando Kai. Elle va permettre à Lya Korn de redevenir le personnage plein de confiance et de capacités qu'elle est à la base en lui permettant de se remettre sur les rails, en étant d'une HONNETETE à toute épreuve, d'autant qu'elle ne manque pas de jugeotte. Elle est aussi le comic relief de la situation, à cause de ça. Elle met toujours le point sur LE truc dont personne ne veut parler mais le fait d'une telle façon que le lecteur rit et les autres personnages aussi. Elle va trouver un modèle et un ami dans le seigneur de guerre qu'elle titille aussi sans arrêt. Petit à petit, ils se lieront jusqu'à tomber amoureux, devenant une base puissante pour le groupe.

- Vance : Le jeune épéiste va rapidement reprendre du poil de la bête, devenant l'exemple même du personnage héroique, bien avant les autres, et sans même s'en rendre compte. Après avoir dépassé ses doutes du début, il devient la constance tranquille de l'équipe. Il est présenté comme le personnage le plus solaire du groupe, le plus humble aussi. Il devient un jedi dans l'histoire, et le conseiller pour tous ceux qui en ont besoin.

- Illiara : séparée de son maître, elle utilise tout ce qu'elle a appris avant lui et avec lui pour survivre. Sous ses abords premiers de petite fille sérieuse et sage se cache un véritable incendie. Elle est drôle, un brin manipulatrice, observatrice, et même si elle n'est pas puissante dans la Force, sa compréhension fine des échanges hormonaux et de la biologie en générale la rend capable d'improviser de façon très efficace dans les situations difficiles et extrêmement compétente dans son infirmerie. Très liée très rapidement à Lya avec qui les dialogues dérivent régulièrement dans des allusions sexuelles plus ou moins cachées qui allègent pas mal de situations, elle finit pourtant par trouver un complément idéal dans la personne d'un des fils de Mekhân qui rejoindra le groupe par la suite pour empêcher son père d'accomplir son dessein.

- Eidôlon :
Ce fils de Mekhân est à l'opposé d'Illiara sous tous les points. Aristocratique, élégant, sarcastique et poseur en apparence, il cache une personnalité douce et plus profonde qu'il n'y paraît, marquée par l'image de ce père qu'il admire et ne veut pas voir se perdre. Son but est tout autant de trouver un moyen de le sauver que de l'arrêter. Il est celui qui amènera le groupe de personnages principaux à être touchés par Mekhân. Il est médecin lui aussi, mais aussi un combattant d'exception.

Il y aura plein d'autres personnages qui apparaîtront, feront des passages, vivront, mourront, dans cette équipe. De manière générale, ils ont tous des traits discrets de personnalité et / ou de physique de personnes qu'elle admire ou apprécie. Les gens pourront peut être se reconnaître. Certains sont présents dans plusieurs personnages, certains sont présents via des citations, mais de manière générale, tous servent la même idée : tout le monde peut devenir ce qu'il rêve d'être. Tout le monde peut participer, même quand ils ne sont pas des héros.

Le ton est résolument plus réaliste et sérieux que ce qui a été fait avant. Le but étant de passer un message d'espoir et le désir de se dépasser, de croire en soi, même quand on ne se pense pas à la hauteur. D'ailleurs, les méchants ne seront pas vaincus que par les armes : certains seront convaincus de changer de camp, certains refuseront de se battre contre les gentils. De manière générale, les personnages sont mis plus en avant que la « faction » ou leur race. D'ailleurs, Mekhân est en réalité un des personnages principaux. Personne n'est méchant « par principe », même quand ils en portent le symbole. Ils sont inspirés aussi de personnes réelles. Et il y a des vrais méchants, des tarés, des fous furieux, et les personnages vont manger sévère face à ces monstres qu'ils ne comprendront pas tous au départ. Ils auront leurs moments de doutes où tout paraîtra noir, mais au bout du compte tous reprendront espoir.



Je rajouterai éventuellement des données, notamment sur des éléments clés de l'arc ou sur sa fin, mais n'hésitez pas à broder là dessus. Si vous avez des questions pour obtenir plus de précisions, contactez moi et je vous répondrai ;)


Rubrique pour les lecteurs. « Lettre à Ando Kai »

Globalement, vous remplissez si vous avez envie cette rubrique. Vous pouvez poser n'importe quelle question à Ando Kai, mais aussi à tout personnage que vous souhaitez. Aletheia y répondra en incarnant les personnages. Partez du principe que si on vous répond, vous êtes publié dans un des numéros de l'arc en cours ! (la rubrique des lecteurs contient aussi des fan arts)
Dernière édition: il y a 2 ans 4 mois par Aletheia.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.